Général

La jeune star rubgy qui a mangé une limace sur un défi et a passé 8 ans paralysée, morte à 28 ans

By  | 

Sam Ballard a été décrit par tous ceux qui le connaissaient comme un bon garçon, un excellent ami et un excellent sportif. Mais une erreur tragique lors d’une nuit de boisson lui a tout coûté.

Sam Ballard n’a jamais rien fait de mal, du moins, selon sa famille et ses amis. L’adolescent de Sydney, en Australie, s’amusait avec des amis et quelques bouteilles de vin rouge dans la cour de sa maison, « essayant d’agir à l’âge adulte ». C’était en 2010 et c’était une nuit qui allait changer la vie, et la vie de tout le monde autour de vous, pour toujours. Une limace rampa dans la cour en béton. Et les garçons, étant des garçons, ont décidé de mettre Sam au défi de le manger.

Un de ses meilleurs amis, Jimmy Galvin, a décrit le moment: « Nous étions assis là, ayant quelque chose comme une nuit d’appréciation du vin rouge, essayant d’agir comme des adultes, et une limace est venue ramper ici », a déclaré Fox News.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Australian man Sam Ballard who was left paralysed after eating a slug dies aged 28 A man who was left paralysed after eating a slug as a dare at a birthday party has died at the age of 28. Sam Ballard, from Sydney, Australia, was 19 in 2010 when he ate the creature which was infected with rat lungworm. Mr Ballard, who was a keen rugby player, fell into a coma for 420 days after contracting a strand of meningitis called eosinophilic meningoencephalitis. Most people are said to recover from the illness, but he suffered a severe infection in his brain. Mr Ballard, who used a wheelchair, was left as a paraplegic meaning he was paralysed from the waist down. He died aged 28 on Friday after years of medical complications. Rat lungworm is a parasite found in rodents which passes its larvae into the animals’ faeces. Snails and slugs can then become infected after ingesting it. Earlier this year, Mr Ballard’s friend Jimmy recalled the night of the party. He told the Australian current affairs show The Project: « We were sitting, having a bit of a red wine appreciation night, trying to act as grown-ups and a slug came crawling across. « The conversation came, ‘should I eat it?’ « Off Sam went. Bang. That’s how it happened. » Mr Galvin said he apologised to his friend for not stopping him from eating the slug. He added that when he did Mr Ballard « started bawling his eyes out ». Another friend Michael Sheasby spoke of the first time he walked into the hospital room where Mr Ballard was being treated. He said: « When I walked in, he was very very gaunt, and there were cables everywhere – it was a big shock. » Lisa Wilkinson, who hosts a Sunday edition of The Project, said Mr Ballard was « surrounded by his family and loyal, loving mates » before his death. She added that his last words to his mum were « I love you ». His mother Katie Ballard told the Daily Telegraph in Australia how tough life had been for her son after the dare #samballard #thinkbeforeyouact

Une publication partagée par Deb Zilla (@flysosweetly) le

« La conversation a commencé, tu sais. » Je l’aime bien. « Et Sam s’est arraché. Pum. Et c’est arrivé. »

Il n’est pas tombé malade immédiatement, mais s’est plaint de fortes douleurs aux jambes au cours des jours suivants. Il craignait que ce soit un symptôme de manger la limace, mais sa mère lui a dit de ne pas s’inquiéter. « Personne n’en tombe malade, » dit-il.

Sam était inquiet d’avoir développé la sclérose en plaques, comme son père, mais cela a été exclu. Les médecins ont déterminé par la suite que Sam avait une infection par les vers pulmonaires, souvent rencontrés chez les rongeurs, mais les escargots et les limaces pouvaient également être infectés en mangeant des selles de rat.

Les vers qui ont infecté Sam se trouvent généralement chez les rongeurs, mais les escargots et les limaces peuvent également être infectés en mangeant des excréments de rat.

Sam a contracté une méningo-encéphalite à éosinophiles, qui a guéri de nombreuses personnes. Mais Sam n’a pas récupéré. Il est tombé dans le coma pendant 420 jours et, à son réveil, il avait contracté une lésion cérébrale grave.

La semaine dernière, huit ans après avoir été malade, Sam est décédé. Lisa Wilkinson, « The Sunday Project », a révélé la nouvelle au cours d’un segment sombre et bref.

« Nous avons une triste nouvelle pour vous. Cette année, nous vous avons raconté l’histoire de Sam Ballard qui, pour le compte de ses amis, a mangé une limace. Il a contracté une maladie pulmonaire du rat aux effets dévastateurs », a déclaré Wilkinson.

« Ses amis sont restés à ses côtés depuis. Vendredi, Sam est décédé, entouré de famille et d’amis loyaux et dévots. » Ses derniers mots à sa mère étaient « je t’aime ».

Katie Ballard, mère de Sam, a décrit la dureté de la vie de Sam. Il ne pouvait pas manger seul et il avait besoin d’aide pour aller aux toilettes.

Bien qu’au début il ne puisse pas bouger les bras ni les jambes, le vieil étudiant du Barker College a réussi à récupérer une partie de sa puissance de conduite.

Katie a dit qu’il « comprenait » tout et que ses amis savaient que c’était vrai. Galvin a déclaré qu’il s’était excusé auprès de Sam pour ne pas l’avoir arrêté cette nuit-là.

Ce faisant, l’ancien joueur de rugby « a commencé à pleurer comme un bébé ».

Dans sa notice nécrologique, ils ont écrit qu ‘ »il avait une armée d’amis et de membres de la famille qui l’aimaient et prenaient soin de lui, ce pour quoi il était vraiment reconnaissant », selon NZ Herald.

« Ses derniers jours ont été les plus heureux et il a été entouré d’une pièce remplie d’amour. » Alors que ses amis se préparent pour les funérailles, les hommages et les honneurs commencent à couler en abondance.

Quand il l’a contracté, les médecins ont cru que le jeune homme pourrait s’améliorer. Malheureusement, il est tombé dans le coma pendant 420 jours et est devenu tétraplasique.

Trois ans après sa maladie, il est sorti de l’hôpital en fauteuil roulant motorisé.

Source : amomama

Loading...
Loading...

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *