Actualités

Nordahl Lelandais révèle ce qui a provoqué la mort de la petite Maëlys

By  | 

On en sait un peu plus sur les circonstances entourant la mort de Maëlys et les dernières informations livrées par Nordahl Lelandais témoignent de l’horreur subie par la fillette au moment de son décès.

C’est donc au cours de sa dernière audition devant les juges d’instruction que Lelandais a affirmé avoir donné une claque à la petite Maëlys. Aux dires de l’ancien militaire, ce serait cette claque qui aurait causé le décès de la fillette.

Ces révélations ont donc fait en sorte que les enquêteurs tentent pour le moment de confirmer les propos rapportés par Lelandais à l’aide d’indices matériels.

Jusqu’à tout récemment, Lelandais s’était fait très avare de commentaires quant aux circonstances entourant le décès de Maëlys qui est survenu le 27 août dernier.

L’homme s’était limité à affirmer aux policiers qu’il avait tué la fillette de façon involontaire.

Puis, au cours des dernières semaines, Lelandais avait dévoilé aux enquêteurs qu’il était aussi l’auteur du meurtre du caporal Arthur Noyer.

Les révélations se sont donc poursuivis et voilà que l’homme de 35 ans a révélé davantage de détails quant au décès de la petite Maëlys.

Selon ce qu’a pu savoir BFMTV, Lelandais aurait donné une claque à Maëlys alors qu’elle se trouvait dans sa voiture.

On ignore encore la tournure des événements qui ont suivi, mais aux dires de Lelandais, la claque aurait eu pour résultat de causer le décès de la fillette.

C’est lors d’une fête de mariage à Pont-de-Beauvoisin que le présumé tueur aurait fait la rencontre de Maëlys.

L’homme qui s’était reconverti en instructeur canin aurait attiré la fillette sous prétexte qu’il lui montrerait ses chiens.

Or, voilà que pendant que le trajet en voiture, la fillette aurait soudainement pris panique, se doutant probablement qu’elle avait été piégée.

La fillette aurait alors hurlé de peur, priant l’homme de faire demi-tour et c’est à ce moment que Lelandais aurait donné une claque à l’enfant, provoquant chez elle une perte de connaissance.

Lelandais aurait par la suite arrêté son véhicule et c’est en vérifiant l’état de santé de l’enfant qu’il aurait réalisé que son coeur ne battait plus.

Pris à son tour de panique, Lelandais explique avoir alors commis « une connerie » en ramenant le corps dans la cabane près du domicile de ses parents à Domessin, en Savoie, pour ensuite retourner finir la soirée au mariage.

Le corps aurait été transporté quelques heures plus tard dans le massif de la Chartreuse, là où les enquêteurs ont découvert les ossements de Maëlys en février dernier.

Les enquêteurs devront donc regarder à nouveau tous leurs éléments de preuve en gardant en tête la version racontée par Lelandais.

Source : ayoyemonde

Loading...
Loading...

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *